La conscience et le vide

Le scientifique russe Chipov a mis en évidence, dans ses travaux sur la structure de l’univers, que plus le niveau de conscience est élevé, plus il y a de vide. Autrement dit, la matière, et plus largement la réalité, comporte en elle des espaces modulables par la conscience.

PYRAMIDE CHIPOV

La conscience dynamise ce sur quoi elle se porte. Porter une attention d’amour à de l’eau, en accueillir les dimensions universelles et humaines en élève l’énergie. Cela passe par la conscience et le regard, qui élargissent l’espace intérieur.

Il en est de même lorsqu’on se recueille, que l’on « fait le vide en soi », ce vide intérieur contribue à élever l’énergie et la conscience.

Remercier et bénir (la bénédiction, c’est nommer de manière juste) un aliment, c’est y mettre de la conscience, c’est l’entourer d’un champ bénéfique et énergisant. Ainsi, en se reliant intimement à l’aliment, celui-ci élève son niveau d’énergie.

La réalité concernant le mode de production d’un aliment, la qualité des produits utilisés, l’absence d’effets négatifs sur les terres et les animaux constituent son niveau énergétique, son niveau vibratoire.

Développer ces espaces en soi, c’est accueillir le non-vouloir, le non-faire, le non-désir, le non-être.

Tendre vers cette réalité, c’est sortir du jugement à l’emporte-pièce pour adopter une parole nuancée, qui laisse la place à une autre vision.

Donc accueillir une réalité plus paradoxale et nuancée, une vision peut-être plus juste.

Ceci est observable au niveau physique : lorsque l’on pratique une gymnastique, taichichuan, stretching, yoga ou plus simplement des assouplissements, le changement de sensation corporelle est assez claire. Il y a un espace qui se crée en nous, physiquement d’abord mais également dans la clarté d’esprit, le calme, l’inspiration et la joie. Ce sont des manifestations physiques de l’élévation de la conscience qui se caractérise par plus de vide.

la-salutation-au-soleil-yoga-cours-yoga-safran
Un autre scientifique russe, Grigori Grabovoï parlait lui des « champs éloignés de la conscience », dans lesquels toutes les solutions se trouvent. En effet, l’univers est le tout, donc tout problème a sa solution, toute question a sa réponse dans cet espace, donc face à une problématique difficile, il convient d’accueillir la réponse venant de ces champs éloignés. Une procédure concrète consiste à visualiser son problème puis de défocaliser, s’éloigner et englober un espace infini. Alors la solution se trouve dans votre visualisation, et vous pouvez la réinsérer dans votre conscience personnelle par le sommet de votre crâne.

En musique, cette double manifestation est également perceptible, autant lorsque l’on joue d’un instrument que lorsque l’on écoute. Un musicien crée le son de son instrument notamment par son état d’être, son VIDE intérieur. Ce vide passe par une écoute de l’oreille et du corps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s